baillement.com
baillement.info
yawning.info
logo
vendredi 1er septembre 2017
la lettre d'information du site baillement.com N°161
Si vous ne voyez pas les images, cliquez ici pour lire cette lettre dans votre navigateur.
If you cannot see pictures below, to view the email in your web browser click here
baillement.com est libre d'accès, base documentaire pour comprendre, chercher, travailler

Yawning and Social Styles: Different Functions in Tolerant and Despotic Macaques (Macaca tonkeana and Macaca fuscata)
Zannella A, Stanyon R, Palagi E.
J Comp Psychol.
2017
 
Threat and yawn in Macaca fascicularis: interest of compared electromyographic technique
Deputte B, Fontenelle A
Biology of behaviour
1980;5:47-54
 
La communication chez les primates
Deputte B
Le courrier du CNRS
décembre 1981

Threat or arousal ?
 
Yawning is a multifunctional behavior with a role in social communication. In Old World monkeys, the "tension yawn" is often used as a threat, allowing individuals to completely expose their canines. To explore the role of this phenomenon, the authors selected 2 closely related species-Japanese macaques (Macaca fuscata) and Tonkean macaques (M. tonkeana)-which differ primarily in terms of their tolerance levels.
 
Japanese macaques are classified as despotic; Tonkean macaques are classified as tolerant. Both species live in multimale-multifemale societies, show a high level of sexual dimorphism, and have comparable yawning repertoires that include displaying a covered teeth yawn and an uncovered gums yawn. They found comparable baseline frequencies of the 2 yawning types and a similar distribution of these behaviors according to sex (males yawned more frequently than females). This morphological homogeneity permitted to the authors to evaluate potential differences in the meaning of yawning as a function of social tension, aggressive contexts, and dominance hierarchy.
 
Divergent social styles determine a functional dichotomy in the use of the covered teeth yawn and the uncovered gums yawn. The covered teeth yawn is not susceptible to social and environmental stimuli and seems to be a form of yawning mostly linked to the physiology of the sleep-wake cycle. However, the uncovered gums yawn is modulated according to different social contexts, and its use could be favored by natural selection, especially in tolerant species, which apparently require more elaborate forms of social communication.
 
 
Menace ou vigilance ?
 
Le bâillement est un comportement multifonctionnel ayant notamment un rôle dans la communication sociale. Chez les singes du Vieux Monde, le « bâillement de tension » est souvent utilisé comme une menace, permettant aux individus d'exposer complètement leurs canines.
 
Pour explorer le rôle de ce phénomène, nous avons choisi deux espèces étroitement liées : les macaques japonais (Macaca fuscata) et les macaques tonkears (M. Tonkeana), qui diffèrent principalement en termes de tolérance. Les macaques japonais sont classés comme despotiques ; Les macaques Tonkean sont classés comme tolérants.
 
Les deux espèces vivent dans des sociétés multi-males, multi-femelles, montrant un haut niveau de dimorphisme sexuel. Ils ont des répertoires « de bâillement » comparables qui incluent l'apparition d'un bâillement avec les dents recouvertes ou les gencives non couvertes.
 
Les auteurs ont trouvé des fréquences de base comparables des deux types de bâillement et une répartition similaire de ces comportements selon le sexe (les mâles bâillent plus fréquemment que les femelles). Cette homogénéité morphologique leur a permis d'évaluer les différences potentielles de signification du bâillement en fonction de la tension sociale, des contextes agressifs et de la hiérarchie de la dominance.
 
Les styles sociaux divergents déterminent une dichotomie fonctionnelle dans l'utilisation du bâillement à dents recouvertes et celui à gencives non couvertes. Le bâillement dents couvertes n'est pas susceptible de stimuler les liens sociaux et environnementaux et semble être une forme de bâillement principalement liée à la physiologie du cycle sommeil-veille. Cependant, le bâillement dents non couvertes est modulé selon différents contextes sociaux, et son utilisation pourrait être favorisée par la sélection naturelle, en particulier dans les espèces tolérantes, ce qui nécessite apparemment des formes plus élaborées de communication sociale.
 
-Demuru E, Palagi E. In Bonobos Yawn Contagion Is Higher among Kin and Friends. PLoS One. 2012; 7(11): e49613
-Leone A, Mignini M, Mancini G, Palagi E. Aggression does not increase friendly contacts among bystanders in geladas (Theropithecus gelada) Primates. 2010;51(4):299-305
-Leone A, Ferrari PF, Palagi E. Different yawns, different functions? Testing social hypotheses on spontaneous yawning in Theropithecus gelada. Scientific Reports 2014;4;4010
-Norscia I, Palagi E. Yawn Contagion and Empathy in Homo sapiens. PLoS ONE. 2011;6(12): e28472
-Norscia I, Demuru E, Palagi E. She more than he: gender bias supports the empathic nature of yawn contagion in Homo sapiens. R. Soc. open sci. 2016:3:150459. http://dx.doi.org/10.1098/rsos.150459
-Palagi E, Leone A, Mancini G, Ferrari PF. Contagious yawning in gelada baboons as a possible expression of empathy. Proc Natl Acad Sci USA. 2009;106(46):19262-19267
-Palagi E, Norscia I, Demuru E. Yawn contagion in humans and bonobos: emotional affinity matters more than species PeerJ 2:e519
-Zannella A, Stanyon R, Palagi E. Yawning and Social Styles: Different Functions in Tolerant and Despotic Macaques (Macaca tonkeana and Macaca fuscata). J Comp Psychol. 2017
-Zannella A, Norscia I, Stanyon R, Palagi E. Testing Yawning Hypotheses in Wild Populations of Two Strepsirrhine Species: Propithecus Verreauxi and Lemur Catta. Am J Primatol. 2015;77(11):1207-1215
 

Dietary supplementation with fish oil prevents high fat diet-induced enhancement of sensitivity to the behavioral effects of quinpirole
Hernandez-Casner C, Ramos J, Serafine KM.
Behav Pharmacol
2017 June
 
Food restriction alters pramipexole-induced yawning, hypothermia, and locomotor activity in rats: Evidence for sensitization of dopamine D2 receptor-mediated effects
Collins GT. et al.
JEPT
2008;325:691-697
 
Further Characterization of Quinpirole-Elicited Yawning As a Model of Dopamine D3 Receptor Activation in Male and Female Monkeys
Martelle SE, Nader SH, Czoty PW, John WS, Duke AN, Garg PK, Garg S, Newman AH, Nader MA
J Pharmacol Exp Ther
2014;350(2):205-211

The complex relationship between diet and dopamine systems
 
Eating a diet high in fat can lead to negative health consequences, including obesity and insulin resistance. Omega-3 polyunsaturated fatty acids (such as those found in fish oil) prevent high fat diet-induced obesity and insulin resistance in rats.
 
Eating a high fat diet also enhances sensitivity of rats to the behavioral effects of drugs that act on dopamine systems (e.g. quinpirole, a dopamine D2/D3 receptor agonist).
 
To test the hypothesis that dietary supplementation with fish oil prevents high fat diet-induced enhanced sensitivity to the behavioral effects of quinpirole (0.0032-0.32_mg/kg), male rats ate standard laboratory chow, high fat chow, standard chow with fish oil, or high fat chow with fish oil (20% w/w).
 
After 5 weeks, rats eating high fat chow were more sensitive (e.g. leftward shift of the quinpirole dose-response curve) than rats eating standard chow to yawning induced by quinpirole. Dietary supplementation with fish oil prevented this effect. That is, quinpirole dose-response curves were not different between rats eating high fat chow supplemented with fish oil and standard chow fed controls.
 
These data add to a growing literature showing the complex relationship between diet and dopamine systems, and the health benefits of fish oil.
 
La relation complexe entre l'alimentation et les systèmes dopaminergiques
 
Manger un régime riche en matières grasses peut entraîner des conséquences négatives pour la santé, c'est à dire l'obésité et la résistance à l'insuline. Les acides gras polyinsaturés oméga-3 (tels que ceux trouvés dans l'huile de poisson) empêchent l'obésité induite par ce type de régime alimentaire et la résistance à l'insuline chez les rats.
 
Manger un régime riche en matières grasses augmente également la sensibilité des rats aux effets comportementaux des médicaments qui agissent sur les systèmes de dopamine (par exemple le quinpirole, un agoniste du récepteur D2 / D3 de la dopamine).
 
Pour tester l'hypothèse selon laquelle la supplémentation alimentaire avec de l'huile de poisson évite une sensibilité accrue aux agonistes dopaminergiques tel le quinpirole (0,0032-0,32 mg / kg), on a donné à manger à des rats mâles une alimentation standardisée riche en graisses et en l'huile de poisson standard, ou une nourriture riche en gras mais avec de l'huile de poisson (20% p / p).
 
Au bout de 5 semaines, les rats qui mangeaient de la nourriture enrichie en graisses réagissaient bâillaient davantage (signe de sensibilité au quinpirole) que les rats qui mangeaient normalement. Une supplémentation alimentaire avec de l'huile de poisson empêche cet effet. C'est-à-dire que les courbes dose-réponse du quinpirole n'étaient pas différentes entre les rats qui mangeaient de la nourriture grasse enrichie en huile de poisson et des témoins standard.
 
Ces données s'ajoutent à une littérature croissante montrant la relation complexe entre l'alimentation et les systèmes dopaminergiques, et les avantages pour la santé de l'huile de poisson.
 



Yawn: Adventures in Boredom
Mary Mann
Farrar, Straus and Giroux
(176p)
ISBN 978-0-374-53584-1


A new book
 
This book of essays on boredom is anything but soporific. Exploring such different settings as the workplace, war zones, and libraries, Mann offers a witty and more enjoyable then chippy discourse on a ubiquitous state of mind. We find nothing in this book specifically on yawning despite its title!
 
 
 
Un nouveau livre
 
Ce livre de courts essais sur l'ennui n'est pas soporifique. En explorant des circonstances aussi différentes que le lieu de travail, les zones de guerre et les bibliothèques, l'auteur offre une réflexion plus souvent joyeuse qu'aigrie sur un état d'esprit banal et largement partagé. Nus n'avons rien trouvé dans ce livre spécifiquement consacré au bâillement, malgré son titre !

Paralysie agitante
Paul de Saint-Léger
(1855-?)

Thèse de doctorat soutenue le 20 mars 1879
 
Le tremblement est intermittent et mérite d'être décrit en détail. Il survient surtout le matin, et les changements de temps l'exagèrent. Le premier jour où nous avons vu Bac…, nous l'avons interrogé pendant près d'une heure sent qu'il trembla le moins du monde au repos. Voici comment est survenu son tremblement. La jambe gauche débute en exécutant quelques mouvements de latéralité, Elle s'arrête et le bras gauche a quelques secousses, après lui le pouce de la main droite quelques mouvements d'abduction et d'adduction. Puis tout redevient calme. Encore un ou deux tressaillements dans le pouce droit appuyé sur la main gauche. L'avant-bras gauche À quelques secousses, puis s'arrête il reprend encore à quelques minutes d'intervalle. Et le tremblement passe ainsi la membre à l'autre avec plus ou moins de régularité, mais rarement plusieurs membres tremblent à la fois. Ces séries de tressaillements sont quelquefois suivies d'une seule secousse unique et générale analogue au mouvement que cause une peur brusque et imprévue.
 
En dehors de ces secousses spontanées, il peut en survenir d'autres, sous l'influence d'une fausse position ; si le membres cesse un instant de reposer d'aplomb, il se mettra à trembler. Mais il suffit toujours pour l'arrêter, de lever le bras ou de donner une autre position au membre. D'autrefois au moment d'un paroxysme, il survient un bâillement qui arrête court le tremblement, le tremblement reprend, un deuxième bâillement l'arrête encore et, ordinairement, après une série de bâillements, le malade a une phase de repos. Mais s'il veut arrêter directement un membre agité, sa volonté ne sert qu'à l'agiter davantage ; le même effet est produit par une émotion ou une sensation vive. Le malade a besoin d'aide pour sortir de son lit.


Le bâillement, du réflexe à la pathologie
Le bâillement : de l'éthologie à la médecine clinique
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
 Le bâillement : un comportement universel
La parakinésie brachiale oscitante
Yawning: its cycle, its role
Warum gähnen wir ?
 
Fetal yawning assessed by 3D and 4D sonography
Le bâillement foetal
Le bâillement, du réflexe à la pathologie
Le bâillement : de l'éthologie à la médecine clinique
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
 Le bâillement : un comportement universel
La parakinésie brachiale oscitante
Yawning: its cycle, its role
Warum gähnen wir ?
 
Fetal yawning assessed by 3D and 4D sonography
Le bâillement foetal
http://www.baillement.com

Autres documents mis en ligne ce mois-ci :

Résultats du sondage
 au 31 mai 2017
 
 
Recherche par mot du site

 
avec l'aide de FreeFind


Nombre de questionnaires remplis : 7641
Combien de fois bâillez-vous par jour ? <5 = 23%.. 5-10 = 21,1%.. 10-15 = 15,4%.. 15-20 = 11,3%.. >20 = 29,2%
Ressentez-vous des baillements excessifs ?
49,5% = non, tant mieux
38,9% = oui et je ne sais pas pouquoi
9,6% = oui et je prends des antidépresseurs
1,1% = oui et je prends des anti-épileptiques
6,8% = oui et je prends d'autres médicaments
2,3% = oui et j 'ai des troubles neurologiques
2,4% = oui et j 'ai des troubles hormonaux
1,3% = oui et j 'ai des tics moteurs
1,6% = oui et j 'ai des tocs
déclenchez-vous facilement le bâillement d'autrui ? 74,1%
êtes-vous sensible au bâillement d'autrui ? 67%
 
Arthur Schopenhauer (1788-1860)
Physiognomony (1851)
 
The face expresses a thought of nature itself: so that everyone is worth attentive observation, even though everyone may not be worth talking to.
baillement.com
baillement.info
yawning.info
écrits et réalisés par
le Dr Walusinski
To unsubscribe - Pour se désabonner
 
lire les lettres précédentes d'information du site