baillement.com
baillement.info
yawning.info
logo
vendredi 1 novembre 2019
la lettre d'information du site baillement.com N°183
Si vous ne voyez pas les images, cliquez ici pour lire cette lettre dans votre navigateur.
If you cannot see pictures below, to view the email in your web browser click here
baillement.com est libre d'accès, base documentaire pour comprendre, chercher, travailler

Infant brain activity in response to yawning using functional near-infrared spectroscopy
Tsurumi S, Kanazawa S, Yamaguchi MK.
Sci Rep.
2019;9(1):10631
 
Department of psychology, Chuo University, Hachioji, Tokyo


Neural mechanisms underlying yawning movement perception have developed in advance of the development of contagious yawning
 
Yawning is contagious in human adults. While infants do not show contagious yawning, it remains unclear whether infants perceive yawning in the same manner as other facial expressions of emotion. The authors addressed this problem using functional near-infrared spectroscopy (fNIRS) and behavioural experiments. They confirmed behaviourally that infants could discriminate between yawning and unfamiliar mouth movements. Furthermore, they found that the hemodynamic response of infants to a yawning movement was greater than that to mouth movement, similarly to the observations in adult fMRI study. These results suggest that the neural mechanisms underlying yawning movement perception have developed in advance of the development of contagious yawning.
 
 
Les mécanismes neuronaux sous-jacents à la perception du bâillement se développent avant le développement de la contagion des bâillements
 
Le bâillement est contagieux chez l'homme adulte. Bien que les bébés ne manifestent pas cette contagion, il n'est pas clair de savoir si les bébés perçoivent le bâillement de la même manière que d'autres émotions exprimées au niveau de la face. Les auteurs ont abordé ce problème en utilisant la spectroscopie fonctionnelle dans le proche infrarouge (fNIRS) et des expériences comportementales. Ils confirment, sur le plan comportemental, que les nourrissons peuvent faire la distinction entre les mouvements de la bouche lors d'un bâillement et ceux d'autres ouvertures de bouche. De plus, ils constatent que la réponse des nourrissons à un bâillement, appréciée en IRMf, était plus grande que celle d'autres mouvements de la bouche, de la même manière que les observations de l'étude IRMf chez l'adulte. Ces résultats suggèrent que les mécanismes neuronaux sous-jacents à la perception du bâillement se sont développés avant le développement de la contagion des bâillements.

An unusual case of bilateral anterior opercular syndrome from a neuro-rehabilitation perspective
Eventide C, Nair A, Tai YF, Timms K, Lichtblau N.
JAAPA
2019;32(6):26-28
 
 
Diplégie faciale totale avec paralysie glosso-laryngo-cervicale chez deux frères
Brissaud Ed, Marie P
Le Bulletin Médical
1893;7(96):1081-1084
 
Syndrome de Foix-Chavany-Marie d'origine traumatique chez l'enfant
Laurent-Vannier A et al.
Rev Neurol
1999;155(5):387-390
 
 
 
Diplégie facio-linguo-masticatrice d'origine sous-corticale sans paralysie des membres
(contribution à l'étude de la localisation des centres de la face du membre supérieur)
Foix C, Chavany JA, Marie J
Revue neurologique (Paris)
1926;33:214-219 pdf
 
Charles Foix (1882-1927)
Jean-André Chavany (1892-1959)
Julien Marie (1899-1987)


Foix-Chavany-Marie syndrome : inability of voluntary activation of facial but able to yawn !
 
Bilateral anterior opercular syndrome, also known as Foix-Chavany-Marie syndrome, is relatively rare and is characterized by inability of voluntary activation of facial, lingual, pharyngeal, and masticatory muscles with preserved automatic and reflex movements such as smiling and yawning. The syndrome is caused by bilateral lesions of the ante- rior opercula and results in severe impairments with speech and swallowing. This article describes a patient with bilateral anterior opercular syndrome secondary to embolic strokes and how neuro-rehabilitation improved symptoms.
 
 
 
 
Syndrome de Foix-Chavany-Marie : dissociation automatico-volontaire, les bâillements persistent
 
Le syndrome bi-operculaire, également dénommé syndrome de Foix-Chavany-Marie, est relativement rare et se caractérise par une incapacité d'activation volontaire des muscles du visage, de la langue, du pharynx et de la mastication, alors que les mouvements automatiques et réflexes sont préservés, sourire et bâillement notamment.
 
Le syndrome de Foix-Chavany-Marie (syndrome de FCM) est une paralysie suprabulbaire ou pseudobulbaire cortico-souscorticale des nerfs crâniens VII, IX, XI, XII caractérisée par une dysarthrie sévère et une dysphagie associée à une paralysie facio-linguo-masticatrice centrale bilatérale, avec une importante dissociation automatico-volontaire et préservation des mouvements involontaires des muscles touchés.
 
Cet article décrit un patient atteint du syndrome bi-operculaire antérieur secondaire à un AVC embolique et la façon dont la neuro rééducation a amélioré ses symptômes.

Le bâillement, du réflexe à la pathologie
Le bâillement : de l'éthologie à la médecine clinique
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
 Le bâillement : un comportement universel
La parakinésie brachiale oscitante
Yawning: its cycle, its role
Warum gähnen wir ?
 
Fetal yawning assessed by 3D and 4D sonography
Le bâillement foetal
Le bâillement, du réflexe à la pathologie
Le bâillement : de l'éthologie à la médecine clinique
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
 Le bâillement : un comportement universel
La parakinésie brachiale oscitante
Yawning: its cycle, its role
Warum gähnen wir ?
 
Fetal yawning assessed by 3D and 4D sonography
Le bâillement foetal
http://www.baillement.com

Autres documents mis en ligne ce mois-ci :
  •  

Résultats du sondage
 au 31 mai 2019
 
 
Recherche par mot du site

 
avec l'aide de FreeFind


Nombre de questionnaires remplis : 7951
Combien de fois bâillez-vous par jour ? <5 = 23,1%.. 5-10 = 20,8%.. 10-15 = 15,3%.. 15-20 = 11,3%.. >20 = 29,5%
Ressentez-vous des baillements excessifs ?
48,6% = non, tant mieux
39,5% = oui et je ne sais pas pouquoi
9,8% = oui et je prends des antidépresseurs
1,1% = oui et je prends des anti-épileptiques
7,2% = oui et je prends d'autres médicaments
2,4% = oui et j 'ai des troubles neurologiques
2,4% = oui et j 'ai des troubles hormonaux
1,3% = oui et j 'ai des tics moteurs
1,6% = oui et j 'ai des toc3,9
déclenchez-vous facilement le bâillement d'autrui ? 73,9%
êtes-vous sensible au bâillement d'autrui ? 66,4%
 
baillement.com
baillement.info
yawning.info
écrits et réalisés par
le Dr Walusinski
To unsubscribe - Pour se désabonner
 
lire les lettres précédentes d'information du site