baillement.com
baillement.info
yawning.info
logo
vendredidi 1 janvier 2021
la lettre d'information du site baillement.com N°195
Si vous ne voyez pas les images, cliquez ici pour lire cette lettre dans votre navigateur.
If you cannot see pictures below, to view the email in your web browser click here
baillement.com est libre d'accès, base documentaire pour comprendre, chercher, travailler

One Thousand of Yawns
James R. Anderson
Primates
2020;61:729-740

We still have much to learn about this ubiquitous, quite banal, yet mysterious behaviour
 
The list of hypotheses that have been proposed about the functions of yawning and contagious yawning is too long to be presented here. These behaviors continue to attract research attention in a wide range of disciplines including neurological, neuropharmacological, physiological and medical sciences, and in perceptual, social, developmental and comparative psychology. I hope that this editorial might stimulate further interest in the ethology and psychology of yawning. Although it may never become a major, stand-alone research issue, as I have tried to show, yawning can be relevant to several "bigger" topics, and useful data can often be obtained with little more than careful observation, patience, and if possible, a video camera. Researchable questions about yawning and its functions touch on development, learning, communication, arousal and stress, social affiliation, and more. When does yawning occur in a given species, and in what speciÞc contexts? How do age and sex affect frequency and form of yawning? How does yawning vary with species' sexual dimorphism and social organization? What other factors might contribute to individual variability in yawning? How general is the ability to learn to control aspects of yawning, which has been studied so far only in adult male macaques? We still have much to learn about this ubiquitous, quite banal, yet mysterious behaviour in our own and in other species.
tonkeana
-Anderson JR, Wunderlich D Food-reinforced yawning in Macaca tonkeana American Journal of Primatology 1988;16:165-169
-Anderson JR, Myowa-Yamakoshi M, Matsuzawa T. Contagious yawning in chimpanzees The Royal Society Biology Proc R Soc Lond B Biol Sci 2004;271 Suppl 6:S468-470
-Anderson JR et al Psychological influences on yawning in children Current Psychology Letters Behaviour, brain, cognition 2003;2(11)
-Anderson JR, Matsuzawa T Yawning, an opening into empathy in Cognitive Development in Chimpanzees. Springer 2006:233-245
 
Nous avons encore beaucoup à apprendre sur ce comportement banal
La liste des hypothèses qui ont été proposées sur les fonctions du bâillement et du bâillement contagieux est trop longue pour être présentée ici. Ces comportements continuent d'attirer l'attention de la recherche dans un large éventail de disciplines, notamment les sciences neurologiques, neuropharmacologiques, physiologiques et médicales, et en psychologie perceptuelle, sociale, développementale et comparée. Anderson espère que cet éditorial pourra stimuler un intérêt supplémentaire pour l'éthologie et la psychologie du bâillement. Bien que cela ne sera jamais un problème de recherche majeur et autonome, comme il essaie de le montrer, le bâillement peut être pertinent pour plusieurs sujets «plus importants», et des données utiles peuvent souvent être obtenues avec un peu plus qu'une observation attentive, de la patience et si possible, une caméra vidéo. Les questions de recherche sur le bâillement et ses fonctions concernent le développement, l'apprentissage, la communication, l'excitation et le stress, l'affiliation sociale, etc. Quand le bâillement se produit-il chez une espèce donnée et dans quels contextes spécifiques? Comment l'âge et le sexe affectent-ils la fréquence et la forme du bâillement? Comment le bâillement varie-t-il avec le dimorphisme sexuel et l'organisation sociale de l'espèce? Quels autres facteurs pourraient contribuer à la variabilité individuelle du bâillement? Dans quelle mesure la capacité d'apprendre à contrôler certains aspects du bâillement, qui n'a été étudiée jusqu'à présent que chez les macaques mâles adultes, est-elle générale? Nous avons encore beaucoup à apprendre sur ce comportement omniprésent, assez banal, mais mystérieux chez nous et chez d'autres espèces.
 

Acute opioid withdrawal syndrome from naloxone/naloxegol interaction
Olmo M, González-Barboteo J
Moreno D, Coma E, Serrano G
BMJ Support Palliat Care.
2020

Naloxegol is a new peripherally acting mu-opioid receptor antagonist to treat opioid-induced constipation with supposedly no effect on opioid analgesia. The authors present a patient with cancer-related pain who developed acute opioid withdrawal symptoms due to an interaction between the opioid antagonist naloxone and naloxegol. He was treated with oxycodone sustained release because of poor pain control. For opioid-related constipation, he had been receiving naloxegol. He complained about worsening pain and constipation and oxycodone was switched to oxycodone/naloxone. Shortly after intake, he experienced acute severe agitation, anxiety, sweating, tachycardia, disorientation and yawning without improvement after intravenous midazolam. Only after intravenous morphine administration, symptoms were controlled. He was switched back to the previous oxycodone dose without naloxone, with naloxegol being maintained. In the light of this case they suggest to avoid the use of naloxone and naloxegol in combination, or at least, to use it with extreme caution and monitorisation of tolerance.

 Le naloxégol est un nouvel antagoniste des récepteurs mu-opioïdes à action périphérique pour traiter la constipation induite par les opioïdes, sans effet supposé sur l'analgésie opioïde. Les auteurs présentent le cas d'un patient souffrant de douleur liée à un cancer qui a développé des symptômes aigus de sevrage des opioïdes en raison d'une interaction entre l'antagoniste des opioïdes naloxone et le naloxégol. Il a été traité avec de l'oxycodone à libération prolongée en raison d'un mauvais contrôle de la douleur. Pour la constipation liée aux opioïdes, il avait reçu du naloxégol. Il s'est plaint de l'aggravation de la douleur et de la constipation et l'oxycodone a été remplacé par l'oxycodone / naloxone. Peu de temps après la prise, il a présenté une agitation aiguë sévère, de l'anxiété, de la transpiration, une tachycardie, une désorientation et des bâillements sans amélioration après le midazolam intraveineux. Ce n'est qu'après l'administration intraveineuse de morphine que les symptômes ont été contrôlés. Il a été ramené à la dose d'oxycodone précédente sans naloxone, le naloxégol étant maintenu. À la lumière de ce cas, nous suggérons d'éviter l'utilisation de la naloxone et du naloxégol en association, ou du moins, de l'utiliser avec une extrême prudence et une surveillance de la tolérance


Open-label titration of apomorphine sublingual film in patients with Parkinson's disease and "OFF" episodes
Hui JS, Fox SH, Neeson W,
Bhargava P, Pappert E,
Blum D, Navia B
Parkinsonism Relat Disord
2020

The efficacy and safety of apomorphine sublingual film (APL-130277; APL) for the on-demand treatment of "OFF" episodes associated with Parkinson's disease (PD) was demonstrated in a double-blind trial. Herein the authors describe the ability of patients to receive effective and tolerable APL dose titration during the open-label titration phase.
 
Adult patients with levodopa-responsive PD and "OFF" episodes were enrolled. In practically defined "OFF," patients were observed for a FULL "ON" after their usual morning carbidopa/levodopa (CD/LD) dose and then after titration with APL following each increasing dose (10-35 mg). Antiemetic medication was administered for 3 days before initiation of titration and was continued throughout titration. Motor responses were evaluated predose and postdose using Movement Disorder Society Unified Parkinson's Disease Rating Scale (MDS-UPDRS) Part III score. Safety outcomes were evaluated.
 
Among 141 patients who enrolled in the study and received APL during open-label titration, 109 (77.3%) achieved a FULL "ON" (66.1% at 10-20 mg) and 10 did not. Patients who successfully completed APL dose titration tended to be younger, had a longer mean time since PD diagnosis, and had lower levodopa requirements than those who discontinued during titration for any reason. Change in MDS-UPDRS Part III scores from predose to 30 min postdose after titration with the effective dose of APL (n = 109) was similar across all dose groups. In a post hoc analysis, the magnitude of motor response with APL was ~2-fold higher than with CD/LD 15 min postdose, and the observed peak response occurred earlier with APL than with the trend seen for CD/LD (45 vs 90 min, respectively). Overall, the most common (10%) treatment-emergent adverse events (TEAEs) during APL dose titration were nausea (20.6%), yawning (12.1%), dizziness (11.3%), and somnolence (11.3%). Twelve patients discontinued due to TEAEs during APL dose titration, most commonly (2%) because of dizziness (2.8%), nausea (2.1%), and somnolence (2.1%).
 
Among eligible patients with PD and "OFF" episodes who had their APL dose successfully titrated to an effective and tolerable level, most were able to do so within the first 3 titrated doses but some required further dose escalations. The use of APL can provide benefit for the treatment of "OFF" episodes.
 
 
L'efficacité et l'innocuité d'un film sublingual d'apomorphine (APL-130277; APL) pour le traitement à la demande des épisodes «OFF» de la maladie de Parkinson (MP) ont été démontrées dans un essai en double aveugle. Nous décrivons ici la capacité des patients à recevoir une titration de dose APL efficace et tolérable pendant la phase de titration en ouvert.
 
Dans l'ensemble, les événements indésirables (EET) les plus courants ( 10%) survenus pendant le traitement pendant la titration de la dose d'APL étaient les nausées (20,6%), les bâillements (12,1%), les étourdissements (11,3%) et la somnolence (11,3%). Douze patients ont arrêté en raison d'ETI pendant la titration de la dose des APL, le plus souvent ( 2%) en raison d'étourdissements (2,8%), de nausées (2,1%) et de somnolence (2,1%).
 
Parmi les patients éligibles atteints de MP et d'épisodes «OFF» dont la dose d'APL a été titrée avec succès à un niveau efficace et tolérable, la plupart ont pu le faire dans les 3 premières doses titrées, mais certains ont nécessité des augmentations de dose. L'utilisation de l'APL peut être bénéfique pour le traitement des épisodes «OFF».


konk

Erosive costo-vertebral joint arthrits-an uncommon manifestation of ankylosing spondylitis
 
Tal Gazitt , Najwan Nassrallah ,
Devy Zisman
Arthritis Rheumatol.
2020 in press

The patient, a 26-year old woman diagnosed with HLA-B27-associated ankylosing spondylitis (AS) currently not on therapy complained of new-onset mid-back pain. The pain was particularly noticeable during inspiration and yawning. Point tenderness at two costo-vertebral joints (CVJ) on both sides of the spine was noted. Electrocardiogram and chest X-ray were unremarkable. Laboratory studies showed elevated inflammatory markers. Magnetic Resonance Imaging (MRI) of the spine and sacroiliac joints (SIJ) revealed left-sided sacroiliitis.
 
 
Une femme de 26 ans, diagnostiquée atteinte de spondylarthrite ankylosante (SA) associée au HLA-B27 actuellement sans traitement, se plaint d'une nouvelle douleur au milieu du dos. La douleur est particulièrement perceptible lors de l'inspiration et du bâillement. Une sensibilité ponctuelle au niveau de deux articulations costo-vertébrales (CVJ) des deux côtés de la colonne vertébrale a retrouvée à l'examen. L'électrocardiogramme et la radiographie pulmonaire sont sans anomalie. Les examens de laboratoire montrent des marqueurs inflammatoires élevés. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) de la colonne vertébrale et des articulations sacro-iliaques (SIJ) révèle une sacro-iléite du côté gauche.

Le bâillement, du réflexe à la pathologie
Le bâillement : de l'éthologie à la médecine clinique
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
 Le bâillement : un comportement universel
La parakinésie brachiale oscitante
Yawning: its cycle, its role
Warum gähnen wir ?
 
Fetal yawning assessed by 3D and 4D sonography
Le bâillement foetal
Le bâillement, du réflexe à la pathologie
Le bâillement : de l'éthologie à la médecine clinique
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
 Le bâillement : un comportement universel
La parakinésie brachiale oscitante
Yawning: its cycle, its role
Warum gähnen wir ?
 
Fetal yawning assessed by 3D and 4D sonography
Le bâillement foetal
http://www.baillement.com

Autres documents mis en ligne ce mois-ci :
  •  


 
Recherche par mot du site

 
avec l'aide de FreeFind

 
baillement.com
baillement.info
yawning.info
écrits et réalisés par
le Dr Walusinski
To unsubscribe - Pour se désabonner
 
lire les lettres précédentes d'information du site