baillement.com
baillement.info
yawning.info
logo
samedi 1er septembre 2018
la lettre d'information du site baillement.com N°171
Si vous ne voyez pas les images, cliquez ici pour lire cette lettre dans votre navigateur.
If you cannot see pictures below, to view the email in your web browser click here
baillement.com est libre d'accès, base documentaire pour comprendre, chercher, travailler

Yawning and cortisol levels in multiple sclerosis: Potential new diagnostic tool
Thompson SBN, Coleman A, Williams N
Mult Scler Relat Disord
2018;23:51-55

Yawning and multiple sclerosis
 
Yawning is a significant behavioural response and, together with cortisol, is potentially a new diagnostic marker of neurological diseases. Evidence of an association between yawning and cortisol was found which supports the Thompson Cortisol Hypothesis and thermoregulation hypotheses, indication that brain cooling occurs when yawning.
 
117 volunteers aged 18-69 years were randomly allocated to experimentally controlled conditions to provoke yawning. Thirty-three had been diagnosed with multiple sclerosis. Saliva cortisol samples were collected before and after yawning or after stimuli presentation in the absence of yawning. Hospital Anxiety and Depression Scale, General Health Questionnaire, demographic and health details were collected. Comparisons were made of yawners and non-yawners, healthy volunteers and MS participants.
 
Bâillements et sclérose en plaques
 
Le bâillement est une réponse comportementale significative et, avec le cortisol, est potentiellement un nouveau marqueur diagnostique des maladies neurologiques. Des preuves d'une association entre le bâillement et le cortisol ont été trouvées, ce qui confirme les hypothèses de Thompson sur le cortisol au cours du bâillement et de la thermorégulation, indiquant que le cerveau se refroidit lors d'un bâillement.
 
117 volontaires âgés de 18 à 69 ans ont été répartis au hasard dans des conditions contrôlées expérimentalement pour provoquer le bâillement. Trente-trois avaient reçu un diagnostic de sclérose en plaques. Des échantillons de cortisol de salive ont été recueillis avant et après le bâillement ou après la présentation des stimuli en l'absence de bâillements. Échelle d'anxiété et de dépression, questionnaire général sur la santé, données démographiques et sur la santé ont été recueillies. Des comparaisons ont été faites entre les bâillements et les non-bâillements, les volontaires sains et les participants affectés de SEP.
 
Thompson Cortisol Hypothesis : all the publications

Elevation of Cortisol Levels by Ingesting Liquorice
Thompson SBN, Sava D
Clinical Research in Neurology
2018;1(1):1-4

Liquorice increases cortisol
 
The effects of liquorice on the hormone cortisol are known but are not well understood. It has been noted anecdotally, but there remains little scientific literature on the link between the effects of liquorice on the body and the fact that cortisol is consistently implicated. This study demonstrates the link between liquorice and cortisol and the role that cortisol plays, together with yawning, in regulating brain temperature which is often compromised in certain neurological disorders such as multiple sclerosis. 13 volunteers aged between 21 and 28-year-old ingested liquorice as well as completing the Hospital Anxiety and Depression Scale, General Health Questionnaire, and demographic and health details. Saliva cortisol samples were collected before and after ingesting liquorice. In all cases, cortisol levels were significantly elevated after ingesting liquorice.
 
La réglisse augmente le cortisol
Les effets de l'ingestion de réglisse sur le cortisol sont connus mais ne sont pas bien compris. Des données anecdotiques, mais peu de littérature scientifique ont évoqué un lien entre les effets de la réglisse sur le corps et le fait que le cortisol est systématiquement impliqué. La présente étude démontre un lien entre la réglisse et le cortisol et le rôle que joue le cortisol, associé au bâillement, dans la régulation de la température cérébrale souvent compromise dans certains troubles neurologiques comme la sclérose en plaques. 13 volontaires âgés de 21 à 28 ans ont ingéré de la réglisse et ont rempli l'échelle d'anxiété et de dépression de l'hôpital, le questionnaire général sur la santé et les données démographiques et de santé. Des échantillons de cortisol salivaire ont été prélevés avant et après l'ingestion de réglisse. Dans tous les cas, les taux de cortisol étaient significativement élevés après ingestion de réglisse

Surgical treatment of bilateral glossopharyngeal neuralgia
Ganaha S, Grewal SS, Cheshire WP,
Reimer R, Quiñones-Hinojosa A,
Wharen RE.
Int J Neurosci. 2018

When yawning trigger pain
Glossopharyngeal neuralgia (GPN) is a condition characterized by sudden, severe pain in the distribution of the glossopharyngeal nerve. It can be triggered by talking, yawning, coughing, and swallowing. Classically, patients experience a unilateral lancinating and excruciating pain described as electrical shock-like pain in the areas around the ear, tongue, or the mandibular angle. Uncommon manifestations include cardiac arrhythmias and syncope during pain episodes. Surgery is indicated in refractory cases. Bilateral GPN is rare, and definitive surgical treatment for bilateral GPN has not yet been reported. In this case report, a young woman with bilateral GPN who underwent staged surgery bilaterally is described. She did not develop life-threatening cardiac abnormalities postoperatively.
Quand bâiller déclenche des douleurs
La névralgie glossopharyngée (GPN) est une affection caractérisée par une douleur soudaine et sévère dans le territoire innervée par le nerf glossopharyngien. Elle peut être déclenchée en parlant, en bâillant, en toussant et en avalant. Classiquement, les patients éprouvent une douleur lancinante et atroce unilatérale décrite comme une douleur semblable à un choc électrique autour de l'oreille, à la langue ou à l'angle mandibulaire. Les manifestations rares incluent les arythmies cardiaques et la syncope pendant les épisodes de douleur. La chirurgie est indiquée dans les cas réfractaires. La GPN bilatérale est rare, et un traitement chirurgical définitif pour la GPN bilatérale n'a pas encore été rapporté. Dans ce rapport de cas, une jeune femme affectée d'une GPN bilatérale qui a subi une chirurgie bilatérale est rapportée. Elle n'a pas développé d'anomalies cardiaques mortelles après l'opération.



Le bâillement, du réflexe à la pathologie
Le bâillement : de l'éthologie à la médecine clinique
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
 Le bâillement : un comportement universel
La parakinésie brachiale oscitante
Yawning: its cycle, its role
Warum gähnen wir ?
 
Fetal yawning assessed by 3D and 4D sonography
Le bâillement foetal
Le bâillement, du réflexe à la pathologie
Le bâillement : de l'éthologie à la médecine clinique
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
 Le bâillement : un comportement universel
La parakinésie brachiale oscitante
Yawning: its cycle, its role
Warum gähnen wir ?
 
Fetal yawning assessed by 3D and 4D sonography
Le bâillement foetal
http://www.baillement.com

Autres documents mis en ligne ce mois-ci :

Résultats du sondage
 au 31 mai 2004
 
 
Recherche par mot du site

 
avec l'aide de FreeFind


Nombre de questionnaires remplis : 1255
Combien de fois bâillez-vous par jour ? <5 = 25,8%.. 5-10 = 26%.. 10-15 = 15.5%.. 15-20 = 8.6%.. >20 = 24,1%
Ressentez-vous des baillements excessifs ?
72,7% = non, tant mieux
26,1% = oui et je ne sais pas pouquoi
6,8% = oui et je prends des antidépresseurs
1,3% = oui et je prends des anti-épileptiques
4,7% = oui et je prends d'autres médicaments
2,6% = oui et j 'ai des troubles neurologiques
2,5% = oui et j 'ai des troubles hormonaux
3% = oui et j 'ai des tics moteurs
1,9% = oui et j 'ai des tocs
déclenchez-vous facilement le bâillement d'autrui ? 75,5%
êtes-vous sensible au bâillement d'autrui ? 73,8%
 
baillement.com
baillement.info
yawning.info
écrits et réalisés par
le Dr Walusinski
To unsubscribe - Pour se désabonner
 
lire les lettres précédentes d'information du site