La présence éventuelle d'une publicité ci-dessus est insérée par le routeur du mailing-liste indépendamment de mes choix en compensation de la gratuité de son service
Dr O Walusinski
baillement.com
baillement.info
yawning.info
resolution
logo
mercredi 1 décembre 2004
la lettre d'information du site baillement.com N°34
Si vous ne voyez pas les images, cliquez ici pour lire cette lettre dans votre navigateur.
If you cannot see pictures below, to view the email in your web browser click here
baillement.com est libre d'accès, base documentaire pour comprendre, chercher, travailler

wolter seuntjens
 
La thèse soutenue par
Wolter Seuntjens
 
27 oktober 2004
Vrije Universiteit
Amsterdam
 
 
Interview de
Wolter Seunjtens
traduite dans
 
courrier
25 novembre 2004
 

On Yawning or The Hidden Sexuality of the Human Yawn
 
In science yawning has not received its due attention. In this investigation, Wolter Seuntjens gives a systematic-encyclopaedic overview of all available knowledge about the yawn. The fields from which he derives his data are semantics and etymology, sociology, psychology, the medical sciences (anatomy, physiology, pathology, and pharmacology), and the arts (literature, film, visual-arts).
 
Then, Wolter Seuntjens associates a number of these data in order to test the hypothesis : yawning has an erotic side, yawning has a sexual aspect.
 
As the total amount of circumstantial evidence surpasses a critical mass, he can, for the present moment and until future refutation, assume this hypothesis to be correct. Furthermore, he provides two predictions about prospective scientific research that will enable a more direct testing of his hypothesis.
 
Finally, Wolter Seuntjens enumerates 22 theses. The two foremost conclusions of this investigation are :
  1. the yawn is, contrary to common-sense ideas, far from trivial; yawning is an extremely complex and significant behaviour.
  2. The yawn, and this clashes even more with common sense notions, appears to have an erotic side, a sexual aspect.
 
wolter seuntjens
O.W. ... Wolter Seuntjens ... B. Deputte
27 octobre 2004
 
Du bâillement ou la sexualité cachée du bâillement humain
 
Le bâillement n'a pas reçu, jusqu'ici, l'attention scientifique qu'il aurait dû. Wolter Seuntjens a écrit une thèse de doctorat, de l'Université Vrije d'Amsterdam, qualifiable d'encyclopédique, répertoriant toutes les connaissances disponibles sur et autour du bâillement. Il a passé en revue des champs aussi variés que la sémantique et l'étymologie, la sociologie, la psychologie, la médecine (anatomie, physiologie, pathologie et pharmacologie) et les arts (littéraure, cinéma, arts picturaux).
 
Usant de l'art de la synthèse, il a ensuite utilisé cette masse de connaissances afin de valider son hypothèse : le bâillement a un côté érotique et un aspect sexuel.
 
Jusqu'à une éventuelle future réfutation, il a, à ce jour, accumulé suffisamment de données pour nous convaincre de la validité de son hypothèse. Il fournit également des pistes de recherches, à conduire à l'avenir, afin de conforter sa démonstration...
 
Après avoir avancé 22 arguments, il conclue par deux propositions marquantes :
  • le bâillement, loin du sens commun n'a rien de trivial; c'est un comportement complexe et signifiant.
  • le bâillement, et contrairement au bon sens commun, comporte une valeur érotique et participe de la sexualité.

stretching
 
Behavioral effects induced by intracisternally injected ACTH and MSH
Ferrari W, Gessa GL, Vargiu L
Ann NY Acad Sci
1963; 104; 330
 
Stretchings and yawnings induced by adrenocorticotrophic hormone
Gessa GL
Nature
1966; 5047; 426-427
 
Stretching and yawning movements after intracerebral injection of ACTH
Gessa GL
Revue Canadienne Biologie
1967; 26; 3; 229-236
 
Stretching movements induced by intracisternal injections of ACTH. Prevailing significance of the melanophore-stimulating activity in relation to the adrenocorticotropic activity.
Ferrari W, Gessa GL, Vargiu L
Boll Soc Ital Biol Sper
1959; 35; 9; 509-510
Italian
 
On the "stretch crisis" due to endocisternal injections of ACTH in the dog
Ferrari W, Gessa GL, Vargiu L
Boll Soc Ital Biol Sper
1960; 36; 375-376
Italian
 
Stretching activity in dogs intracisternally injected with a synthetic melanocyte-stimulating hexapeptide
Ferrari W, Gessa GL, Vargiu L
Experientia
1961; 17; 90
 
cagliaricagliari
Georgio Serra
Maria Rosaria Melis
Antonio Argiolas
Roberto Stancampiano
 
ACTH and alpha-MSH induced grooming; stretching; yawning and penile erection in male rats: site of action in the brain and role of melanocortin receptors
Argiolas A, Melis MR et al
Brain Res Bull
2000;51; 5; 425-31

Neurophysiology of yawning : the birth (1959)
A specific effect induced by polypeptides found in the CNS
 
W. Ferrari, GL. Gessa and L. Vargiu began their experiments (1959) for some studies on the mechanism of the eosinopenic action of ACTH. The results of previous experiments convinced them that the eosinopenia caused by ACTH stemmed from its action on hypothalamic structures which had been shown to control the blood eosinophils. To test this working hypothesis they injected dogs intracisternally (i.c.) with a commercial preparation of ACTH.
 
They not only found that the eosinopenic action of ACTH was more pronounced after intracisternal than after intravenous injection, but they were fortunate to observe a complex behavioral syndrome, unfamiliar to them, which warranted further investigation. Most of the dogs given ACTH i.c. exhibit apparently normal behavior for about half an hour. Thereafter all animals become apathetic and exhibit diffuse muscular tremors which, at this time, are more marked in the limbs. The rhythm of respiratory activity assumes a peculiar characteristic: the dogs are drowsy, yawn frequently and after about one hour they start to stretch in the way they usually do when they awake from physiological sleep (figure). The intervals between successive stretching acts become shorter and shorter until a stretching act begins immediately after the preceding one (stretching crisis).
 
This first report deals with their efforts to identify the optimal amino acid sequence that evokes such a syndrome and with their preliminary attempts to localize the site of action of these polypeptides. These studies demonstrate that polypeptides with ACTH and/or MSH activity cause a syndrome which seems to be due to their stimulation of certain specific functions of the CNS. All the animal species studied are responsive to the active polypeptides basically in the same manner, with stretching and yawning which do not differ qualitatively from those occurring physiologically in "tired" animals; this effect is highly reproducible.
 
The antagonism. against the stretching syndrome displayed by different drugs known to block the reticular formation, ie. phenobarbital, atropine, scopolamine, chlorpromazine, diethazine and morphin indicates that the reticular formation might be concerned with the syndrome described. The antagonistic effect of atropine and scopolamine suggests that a cholinergic mechanism might be involved.
 
Considering the overall observations it may be suggested that a polyeptide, similar in structure to MSH and ACTH and probably present in the delta fraction can antagonize the sleeping state. Stretching and yawning are two physiological acts that might be considered as an effort of the body to delay the onset of sleep and a mechanism to reinforce wakefulness after sleep
 
stretching
 
Naissance de la neurophysiologie du bâillement (1959)
Un comportement caractéristique déclenché par l'injection de polypeptides dans le système nerveux central
 
W. Ferrari, GL. Gessa and L. Vargiu ont débuté leurs expériences (1959) par des études sur le mécanisme de l'effet éosinopéniant de l'ACTH. Il en arrivèrent à la conclusion que cet effet de l'ACTH devait résulter de son action sur l'hypothalamus. Afin de tester cette hypothèse, ils injectèrent de l'ACTH dans les cavités cérébrales.
 
Ils découvrirent ainsi non seulement que l'effet éosinopéniant de l'ACTH était plus puissant après injection dans le liquide céphalo-rachidien, mais aussi observèrent, de façon inattendue, le déroulement d'un comportement complexe, auquel ils n'étaient pas familier. La majorité des chiens, après avoir reçu leur injection, avait au départ un comportement normal et habituel. Mais après une demi-heure, les animaux devenaient apathiques, se mettaient à trembler de façon généralisée, avec une exacerbation au niveau des membres. Le rythme respiratoire se modifiait; les chiens paraissaient fatigués, bâillaient d'une façon répétée. Au bout d'une heure environ, ils s'étiraient en pandiculation comme lors de l'éveil. Véritable crise de pandiculations, ces étirements voyaient leur fréquence augmentée et l'intervalle entre eux se réduire, jusqu'à se succèder l'un enchaînant l'autre, sans arrêt.
 
Ces premiers résultats récompensaient les efforts fournis pour identifier la séquence exacte d'acides aminés qui déclenchaient ce comportement et les premiers essais nécessaires à la localisation du site d'action. Toutes les espèces animales testées répondaient avec des manifestations comportementales comprarables après injection d'ACTH ou de MSH. Bâillements et pandiculations ne différaient pas qualitativement de ceux physiologiques chez des animaux "fatigués". Cet effet était constamment reproductible.
 
L'action antagoniste, empêchant ces bâillements et pandiculations, déclenchée par des substances connues pour inhiber l'activité de la Formation Réticulée du tronc cérébral (phenobarbital, atropine, scopolamine, chlorpromazine, diethazine , morphine) indiquait que cette structure devait être impliquée dans ce comportement stéréotypé. L'action inhibitrice de l'atropine et de la scopolamine évoquait l'implication d'une composante cholinergique.
,
Considérant l'ensemble de ces données, il était probable qu'un polypeptide, analogue par sa structure à la MSH et l'ACTH et probablement présent dans la partie delta, pouvait antagoniser le sommeil. Aussi bâillements et pandiculations pouvaient être considérés comme un effort du corps pour retarder l'installation du sommeil en renforçant l'éveil.

Neuropeptides
2004; 38; 283-288
 
Jose R. Eguibar, M. Barajas, A Moyaho
Instituto de Fisiolog§a
Benemerita Universidad Autonoma de Puebla
Mexico
 
 
Tous les travaux de
M Eguibar & G Holmgren
 
merci à José Eguibar de m'avoir adressé
cette publication

Genotype-dependent effect of ACTH 1-24
on grooming and yawning in two inbred strains of rats
 
It has long been known that the intracerebroventricular administration of ACTH1-24 increases the duration of grooming episodes and the frequency of yawning in rats. The objective of this study was to investigate in what way these episodes are prolonged andwhether and to what extent genotype influences such effects. We compared the effect of increasing doses of intracerebroventricularinjections of ACTH1-24 on grooming and yawning in males of two inbred strains of SpragueÐDawley rats with distinct yawningfrequency, high-yawning (HY) and low-yawning (LY). In LY rats the duration of grooming episodes increased, while in HY ratsgrooming episodes augmented both in number and duration. In LY rats the duration of grooming components increased likewise, inHY rats however, neither the number nor the duration of the components changed. The grooming rate in both strains of rats wasslowed, though more so in LY than in HY rats. Yawning increased in LY rats but not in HY rats. We conclude therefore thatACTH1-24 increases the duration of grooming episodes by slowing the grooming rate according to genotype, and may or may notalter the frequency of yawning.
 

brachet-portrait
Jean-Louis Brachet
1789-1858

Un visionnaire perspicace, voici 150 ans !
 
Physiologie élémentaire de l'Homme
1855
«On attribue le bâillement soit au besoin de renouveler l'air des poumons , soit au besoin d'en introduire une plus grande quantité pour fournir plus d'oxygène au sang, dont le cours était gêné, et qui, par conséquent, en a besoin, soit enfin à un sentiment de malaise qui se manifeste dans le fond de la gorge, à la partie supérieure du cou.
......
Telle n'est pas notre manière de voir.
.....
Si cette grande inspiration n'avait lieu que pour oxygéner du sang, on pourrait la remplacer en faisant volontairement une grande inspiration, ou en accélérant le mouvement de la respiration. Mais il n'en est point ainsi; car, lorsque le besoin de bâiller se fait sentir, c'est en vain qu'on fait de grandes inspirations ou qu'on précipite la respiration : ce besoin persiste, et il faut qu'il soit satisfait par l'accomplissement de son mécanisme spécial.
 
Ainsi, nous pensons que le bâillement a lieu, de même que les pandiculations, lorsque le cerveau, averti de l'engourdissement dans lequel tombe l'économie, cherche à en prévenir les suites en sollicitant des actes d'excitation et de réveil; alors tous les muscles de l'économie se contractent, aussi bien ceux de la locomotion que ceux de la respiration. Cette contraction générale est déjà un moyen de stimulation; en outre, elle exprime des tissus le sang qui y languissait, et elle active la circulation; mais la respiration y joue bien certainement le rôle le plus-grand, à cause de l'importance de ses actes. Etant ainsi ranimée, elle ranime aussi, la circulation qui va ensuite porter, avec plus d'activité aux organes, un sang plus riche et plus abondant; aussi, après le bâillement et ses pandiculations, voit-on succéder un sentiment de bien-être au sentiment d'embarras et de gêne qui les avait provoqués.»

revue neurologique

Revue Générale (novembre 2004)
 
 
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
O. Walusinski, B.L. Deputte
 
La Revue Neurologique
2004, tome 160, n°11, page 1011 - 1021
pdf

yawn.video
 

la vidéo du moment aux Etats-Unis !
Video of yawning boy behind president !
 
yawning
 
yawningyawning
 
Tyler Crotty est bien placé juste en retrait de la tribune présidentielle lors de ce «rally» républicain de Georges W. Bush car il est le fils du président du conseil du comté d'Orange en Floride et surtout gros donateur de la campagne de réélection du président. Mais le discours du président américain est tellement passionnant, pour ce petit gars rondouillard à la casquette de base-ball orange, qu'il bâille, pique du nez, se décroche la mâchoire, se plie en deux, danse d'un pied sur l'autre, etc. à quelques pas du président.
 
La scène qui s'est déroulée en mars a été exposée au grand public par un présentateur vedette de CBS, David Letterman, qui l'a diffusée dans son talk-show dans un sujet intitulé « George W. Bush Invigorates America's Youth » (George Bush donne la pêche à la jeunesse américaine).
 
News yawn
Watch amusing footage of President Bush speaking at a campaign rally while in the background a 13-year-old boy is seen yawning uncontrollably, twisting his head from side to side, checking his watch, and looking thoroughly bored.
 
During a long political speech in Orlando, Florida, a boy, standing several feet from the President, fights sleep with a variety of desperate maneuvers, as shown in this montage from "Late Show With David Letterman," titled "George W. Bush Invigorating America's Youth."
 

picasso-coq-mini
Pandiculation du coq, Picasso, 1938

Autres documents mis en ligne ce mois-ci :
 

Résultats du sondage
 
au 30 novembre 2004
 
night's yawning peal

Nombre de questionnaires remplis : 1407
Combien de fois bâillez-vous par jour ? <5 = 25,4%.. 5-10 = 25,5%.. 10-15 = 15,2%.. 15-20 = 8,6%.. >20 = 25,2%
Ressentez-vous des baillements excessifs ?
70,5% = non, tant mieux
27,1% = oui et je ne sais pas pouquoi
7,7% = oui et je prends des antidépresseurs
1,2% = oui et je prends des anti-épileptiques
4,6% = oui et je prends d'autres médicaments
2,8% = oui et j 'ai des troubles neurologiques
2,5% = oui et j 'ai des troubles hormonaux
3% = oui et j 'ai des tics moteurs
2% = oui et j 'ai des tocs
déclenchez-vous facilement le bâillement d'autrui ? 75%
êtes-vous sensible au bâillement d'autrui ? 74,2%
 
 
 
 
Night's Yawning Peal: Tales of Horror and Terror Which Offer New Fillips to Jaded Appetites
1952 August (ed.)
selected by August Derleth
 
Mr George; The Sign; Dhoh; Churchyard Yew; Technical Slip; Man Who Collected Poe; Roman Remains; Case of Charles Dexter Ward
by
Stephen Grendon, C.M. Eddy, Jr., Lord Dunsany, Carl Jacobi, H. Russell Wakefield, Manly Wade Wellman, J. Sheridan LeFanu, John Beynon Harris, Robert Bloch, Michael West, Algernon Blackwood, Malcolm Ferguson, Richard Curle
 
D'après Wolter Seuntjens
 
La noia è in quelche modo il più sublime dei sentimenti umani.
(Boredom is in a way the most sublime of all human feelings.)
Giacomo Leopardi
Pensieri LXVIII in Opere, ed. S. Solmi, 2 vols. (Milan / Naples: Ricciardi, 1956-66), vol. 1: 731.
 
Lo sbadiglio è il linguaggio della noia.
(The yawn is the language of boredom.)
Igino Ugo Tarchetti
Una nobile follia [1866], in Tutte le opere, ed. E. Ghidetti, 2 vols. (Bologna: Cappelli, 1967), vol. 1: 527.
baillement.com
baillement.info
yawning.info
écrits et réalisés par
le Dr Walusinski
 Voici le nombre d'abonnés à cette lettre :  
 courriel à adresser
lire les lettres précédentes d'information du site

oscitatio-logo
éditeur

Bâillements & pandiculations
O. Walusinski
 
un livre de 200 pages
format 14,5 x 22 cm
 
paru le 20 août 2004
 
en vente au prix de 30 euros
+4 euros de port soit 34 euros
 
pour commander
indiquez vos coordonnées
 
On the basis of knowledge derived from embryology, ethology, neurophysiology and pathology, this book integrates all available data as well as unifing a substantial amount of disparate research. This is the first comprehensive review of yawning behaviour ever published.
 
Usant d'une approche multidisciplinaire, empruntant à l'embryologie, l'éthologie, la neurophysiologie, la pathologie, ce livre de 200 pages collecte nombre de données variées, restées dispersées jusque-là. Il comble le vide laissé par l'absence de toute publication scientifique antérieure sur le bâillement.