baillement.com
oscitatio.com
charcot2025.fr
logo
Vendredi 1er mars 2024
la lettre d'information du site baillement.com N°226
Si vous ne voyez pas les images, cliquez ici pour lire cette lettre dans votre navigateur.
If you cannot see pictures below, to view the email in your web browser click here
baillement.com est libre d'accès, base documentaire pour comprendre, chercher, travailler

Parakinesia Brachialis Oscitans and Excessive yawning From Tumefactive Demyelination
Tsai C-C, Lee JD, Chen T.
The Neurohospitalist
2024;14(1):104-105
 
Hand up ! yawn and raise your arm
Walusinski O, Bogosslavsky J, Neau JP.
The International Journal of Stroke
2010;5(1):21-27.
 
 
 
Tous les articles sur la parakinésie brachiale oscitante 
 
All articles about parakinsia brachialis oscitans

Hemiplegia and parakinesia brachialis oscitans
 
The authors present a case and video of a 31-year-old man with biopsy-confirmed tumefactive demyelination affecting the right internal capsule causing left hemiplegia, excessive yawning, and the curious but well described phenomenon of parakinesia brachialis oscitans (PBO) with transient tonic elevation of his paralyzed arm while yawning. PBO is most commonly reported in ischemic stroke with internal capsule or pontomedullary brainstem lesions. Our case uniquely demonstrates this phenomenon in the case of tumefactive demyelination. They also highlight excessive yawning which has also been described in multiple sclerosis.
 
 
Parakinésie brachiale oscitante, un cas au cours d'une sclérose en plaques
 
Les auteurs présentent le cas avec sa vidéo d'un homme de 31 ans atteint d'une démyélinisation tumorale confirmée par biopsie touchant la capsule interne droite et provoquant une hémiplégie gauche, des bâillements excessifs et le curieux phénomène, bien décrit, de la parakinésie brachiale oscitante (PBO) avec une élévation tonique transitoire de son bras paralysé pendant qu'il bâille. La parakinésie brachiale oscitante est le plus souvent rapportée dans les accidents vasculaires cérébraux ischémiques avec des lésions de la capsule interne ou du tronc cérébral pontomédullaire. Leur cas démontre de manière unique ce phénomène dans le cas d'une démyélinisation tumorale. Ils soulignent également que des bâillements excessifs ont également été décrits au cours de la sclérose en plaques.

Exploring the incidence and etiopathogenesis of pathological yawning as adverse side effect of psychotropic drugs
Mohandoss AA, Thavarajah R.
Neuropsychopharmacol Hung
2023;25(4):194-205

Yawning as side effects of drugs
 
Yawning is a normal, stereotyped physiological event in humans and animal kingdom. When excessive (>3 per 15 minutes), it is termed as pathological yawning (PY). PY could be due to many causes but more commonly associated with side-effect of drugs, notably involving those used in psychopharmacology. Though there are isolated case reports and case-series, there are no large-scale reports of PY. This work attempted to address this lacuna.
 
The current work attempted to identify characteristics of PY as collated from adverse drug effect databases of Australia (Database of Adverse Event Notifications), Canada (Canada Vigilance Adverse Reaction Online Database) and the United States of America (FDA Adverse Event Reporting System - FAERS). These databases collect and provide public access to reports of adverse events related to drugs and therapeutic goods. They act as a prime pharmacovigilance tool as well as a first-line resource for healthcare professionals, researchers, and the public to monitor the safety of these products and make informed decisions. In the first week of June 2023, open access, unrestricted adverse effect of drug databases were explored, using the word "YAWNING" as the only search term for the side effect of any drug without any restrictions.
 
The collected details of PY cases with their gender, age, reason for drug use, other concomitant complaints as well as the nature of adverse event(s) and its treatment requirements were assessed. Descriptive statistics were used. Result: Of the 2655 instances in USA database, 398(15%) had more than 1 suspect drug and in total 578 medications involved. The most commonly involved drugs were apomorphine, sertraline, fluoxetine and paroxetine. In all 341(12.8%) cases reported of YAWN alone or with one another sleep disorder, the most common offending drug were fluoxetine hydrochloride.
 
The neural mechanism and physiology of yawning are explained. This study stresses that a health care professional, particularly mental health professionals and neurologists, should be aware of the importance of PY to deliver the best for the patients under their care.
 
physiology yawning
 
Des bâillements comme effet secondaire de médeicaments
 
Le bâillement est un événement physiologique stéréotypé chez l'homme et dans le règne animal. Lorsqu'il est excessif (>3 par 15 minutes), on parle de bâillements pathologiques (BP). Les bâillements pathologiques peuvent avoir de nombreuses causes, mais ils sont le plus souvent associés à des effets secondaires de médicaments, notamment ceux utilisés en psychopharmacologie. Bien qu'il existe des rapports de cas isolés et des séries de cas, il n'y a pas de rapports à grande échelle sur le PY. Ce travail a tenté de combler cette lacune.
 
Le présent travail a tenté d'identifier les caractéristiques de BP telles qu'elles ont été recueillies dans les bases de données sur les effets indésirables des médicaments en Australie (Database of Adverse Event Notifications), au Canada (Canada Vigilance Adverse Reaction Online Database) et aux États-Unis d'Amérique (FDA Adverse Event Reporting System - FAERS). Ces bases de données recueillent et mettent à la disposition du public des rapports sur les événements indésirables liés aux médicaments et aux produits thérapeutiques. Elles constituent un outil de pharmacovigilance de premier ordre ainsi qu'une ressource de première ligne pour les professionnels de la santé, les chercheurs et le public afin de surveiller la sécurité de ces produits et de prendre des décisions en connaissance de cause.
 
Au cours de la première semaine de juin 2023, des bases de données d'effets indésirables de médicaments en libre accès et sans restriction ont été explorées, en utilisant le mot "YAWNING" comme seul terme de recherche pour l'effet secondaire de n'importe quel médicament sans aucune restriction. Les détails recueillis sur les cas de PY, leur sexe, leur âge, la raison de l'utilisation du médicament, d'autres plaintes concomitantes, ainsi que la nature de l'effet indésirable et les exigences de traitement ont été examinés dans le cadre de l'étude.
 
Les détails recueillis sur les cas d'AP avec leur sexe, leur âge, la raison de l'utilisation du médicament, d'autres plaintes concomitantes ainsi que la nature de l'événement (des événements) indésirable(s) et ses exigences en matière de traitement ont été évalués. Des statistiques descriptives ont été utilisées. Résultat : Sur les 2655 cas recensés dans la base de données américaine, 398 (15 %) comportaient plus d'un médicament suspect, soit un total de 578 médicaments impliqués. Les médicaments les plus fréquemment impliqués étaient l'apomorphine, la sertraline, la fluoxétine et la paroxétine. Dans les 341 (12,8 %) cas rapportés de YAWN seul ou avec un autre trouble du sommeil, le médicament le plus souvent incriminé était le chlorhydrate de fluoxétine.
 
Le mécanisme neuronal et la physiologie du bâillement sont expliqués. Cette étude souligne que les professionnels de la santé, en particulier les professionnels de la santé mentale et les neurologues, doivent être conscients de l'importance des bâillements pour offrir le meilleur aux patients dont ils s'occupent.

Max Beckmann
The yawners
1918
 
Städel Musuem

Beckmann executed this unusual society portrait in 1918. It depicts the artist (top centre) and several of his friends, among them Ugi Battenberg (picking his nose) and his wife Fridel (bottom right). Arranged densely one above and beside the other on a single plane, their heads are locked into place by elements of a claustrophobic bourgeois living room. Only the servant is free of the boredom that has all the guests yawning so deeply that communication is at a standstill. 'The Yawners' is to be understood as a metaphor for the stupor and apathy of society.




Le bâillement, du réflexe à la pathologie
Le bâillement : de l'éthologie à la médecine clinique
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
 Le bâillement : un comportement universel
La parakinésie brachiale oscitante
Yawning: its cycle, its role
Warum gähnen wir ?
 
Fetal yawning assessed by 3D and 4D sonography
Le bâillement foetal
Le bâillement, du réflexe à la pathologie
Le bâillement : de l'éthologie à la médecine clinique
Le bâillement : phylogenèse, éthologie, nosogénie
 Le bâillement : un comportement universel
La parakinésie brachiale oscitante
Yawning: its cycle, its role
Warum gähnen wir ?
 
Fetal yawning assessed by 3D and 4D sonography
Le bâillement foetal
http://www.baillement.com

Autres documents mis en ligne ce mois-ci :
  •  


Recherche par mot du site

 
avec l'aide de FreeFind

 
baillement.com
oscitatio.com
charcot2025.fr
 
écrits et réalisés par
le Dr Walusinski
To unsubscribe - Pour se désabonner
 
lire les lettres précédentes d'information du site