resolutionmini
 
Biographies de neurologues
 
Nouvelle Iconographie de La Salpêtrière
 
 L'histoire des neurosciences à La Pitié et à La Salpêtrière J Poirier
The history of neurosciences at La Pitié and La Salpêtrière J Poirier 
 
 
 

mise à jour du
27 mars 2011
Franz Xaver Messerschmidt
 
Der Gähner

logo

Tête de caractère de Franz Xaver Messerschmidt
 
Messerschmidt, qui commença sa carrière comme sculpteur à la cour de Vienne, réalisa, après 1770, une série de têtes grimaçantes, dérivations singulières de son autoportrait. L'oeuvre, exposée au Louvre, représente un homme au visage déformé par la douleur, les yeux fermés, une bandelette posée sur les lèvres (une allusion aux expériences sur le magnétisme du docteur Mesmer, ami du sculpteur). Elle est caractéristique de ce reflet grinçant des Lumières qui est aujourd'hui si abondamment commenté.
 
Messerschmidt, who began his career as sculptor in the Vienna's Royal Court, realized after 1770 a series of contorted heads, singular translation of its self-portrait. The work, exhibited in Le Louvre in Paris, represents a man, the face deformed by the pain, blindly, a strip put on lips (an allusion to the experiments on the magnetism of the doctor Mesmer, a sculptor's friend. It is characteristic of the reflections on the Enlightenment time which is commented today so abundantly.
 
L'Homme qui bâille - 1771-1781 - Étain - Budapest, Szépmuvészeti Múzeum
messerchmidt
messerchmidt_yawning
messerchmidt
messerchmidt